Construction de bunker

Les étapes pour construire son bunker

construire un bunker confortable

De quoi sera fait l’avenir ? Pour pallier aux imprévus, certains se préparent mieux que d’autres. Le refuge est une solution à toute épreuve. Mais comment construire son abri ?

Refuge dans mon jardin vous accompagne de A à Z.

Démarches administratives

Au même titre que la construction d'une maison, la construction d’un abri enterré ou d'un bunker est strictement réglementée par la législation française. Pour la construction d'un refuge inférieur à 20m², une simple déclaration préalable de travaux devra être établie. Au-delà de 20m², un permis de construire est nécessaire. Il s'agit d'une autorisation d'urbanisme délivrée par la mairie.
Chaque commune possède son propre Plan Local d'urbanisme (PLU), Les réglementations peuvent varier d’une ville à l’autre, pensez donc à vous renseigner dans votre mairie et à poser toutes les questions nécessaires. Pour constituer votre dossier, vous pouvez vous rendre directement en mairie afin d’obtenir les documents à remplir ou bien les télécharger directement sur le site internet du Service Public : www.service-public.fr. Refuge dans mon jardin peut vous accompagner dans vos démarches auprès de la mairie et se charge de tout autres démarches administratives comme la DICT ou les demandes d'arrêtés pour travaux sur voiries. Attention : La construction de votre refuge peut influer sur votre imposition. Ainsi, il doit être déclaré aux impôts dans les 3 mois suivant la fin des travaux. Cette construction est considérée comme relevant du bâti annexe de la maison et sont donc soumis à la taxe d'habitation, mais aussi à la taxe foncière

Choisir son emplacement

Avant de se lancer dans la construction de votre bunker, il est essentiel de réfléchir à l'emplacement idéal. Le terrain doit être constructible d’après le PLU et vous devez en être le propriétaire.
Pour rester discret, il est préférable que l’emplacement soit à l’abri des regards (caché par une palissade ou une haie par exemple). Le terrain doit être à distance d’une étendue d’eau, car la présence d’eau est caractéristique d’une nappe phréatique proche de la surface. Cela peut aussi indiquer que le terrain est instable et friable ce qui peut mettre en péril l’intégrité structurelle du refuge. Refuge dans mon jardin recommande d’effectuer un sondage au préalable: Service proposé par refuge dans mon jardin avant le démarrage des travaux. Le refuge doit être placé à distance des arbres pour éviter le terrassement dans le réseaux complexe des racines ou que les racines endommagent l’ouvrage à long termes. De même, le refuge ne pourra pas être positionné trop proche de bâtis existants (maison, piscines, garages) pour ne pas risquer de fragiliser les fondations des constructions avoisinantes. Une consultation doit être effectuée auprès des opérateurs afin de s’assurer de l’absence de réseaux enterrés sur le terrain.

Organiser l'espace

L’aménagement de l’espace intérieur est une des clés pour supporter un long enfermement dans un milieu confiné.
L’espace étant restreint, toute la surface doit être optimisée (stockage verticale, utilisation du faux plancher, …) . Seul le mobilier indispensable est conservé. Le refuge doit être pratique, mais surtout confortable pour concerver une certaine normalité malgrè les circonstances. Attention à garder des couloirs de circulation libre pour autoriser une circulation fluide et faciliter l’évacuation si nécessaire. La FEMA (the Federal Emergency Management Agency ) recommande 1,5 mètre carrés par personne environ dans un abri. Il faut garder à l'esprit que le refuge reste un espace de vie, il doit être pensé avec toutes les fonctions indispensables et comportant des espaces privés pour pouvoir s’isoler.

Matériaux de construction

Pour construire un bunker sous terre, les matériaux de construction doivent être choisis avec précaution.
LES PARPAINGS
Solution couramment utilisée en France pour la construction. C’est une méthode facile à mettre en œuvre et peu cher. Les parpaings ont une bonne tenue dans le temps et assurent une bonne isolation. Seulement, un mur en parpaing va vite se dégrader sous terre car il n’est pas étanche et risque de se disloquer avec le temps à cause des mouvements de terrain.
L'ACIER
Les structures métalliques sont robustes et résistantes dans le temps. Les bunkers américains sont souvent réalisés à partir de métal, l’habitacle en acier permet de créer une cage de faraday ce qui a pour effet d’être indétectable et d’être isolé des ondes électromagnétiques. L’inconvénient, c’est que le métal est un mauvais isolant, se dégrade au contact de l’eau (rouille) et reste coûteux
LE BETON
Le béton armé peut supporter de fortes charges et est souvent utilisé pour des ouvrages enterrés car insensible à l’eau. C’est le matériau de construction le plus durable (ouvrage atteignant 200ans). Le béton reste un bon écran de protection contre les radiations nucléaires.
LE BOIS
Matériau fortement déconseillé pour des constructions enterrées car même traité, le bois est sensible à l’humidité et risque de se putrifier et se décomposer. Il peut être utilisé à des fins décoratives à l’intérieur de l’habitacle.
CONCLUSION
La solution la plus intelligente consiste à combiner l’acier avec le béton armé. Par exemple, un container maritime avec un revêtement en béton.

Le terrassement

Une étape délicate pour construire son abri enterré
Pour être efficace contre un souffle d’explosion ou pour se protéger au mieux de rayonnements radioactifs, il est essentiel que l’abri possède une couverture d’au moins 50cm de terre au-dessus de l’abri. Pour enterrer un abri, il est nécessaire de terrasser jusqu’à 4m de profondeur afin de garder une bonne hauteur sous plafond dans l'habitacle. Avant de démarrer les travaux de construction d'un bunker, il est indispensable d'effectuer étude de sol qui permettra de déterminer les moyens à mettre en œuvre pour le terrassement ou encore la profondeur de la nappe phréatique. A cette profondeur, la méthodologie du terrassement est importante : angle des talus, assèchement de la fouille, accès des engins et des personnes dans la fouille, etc ... Il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel pour l’opération de terrassement. Refuge dans mon jardin intègre cette prestation à son offre.

Nous proposons des solutions clef en main

Un cocon cosy pour vous confiner

Laisser un commentaire